« Une démotivation totale des jeunes »

©2006 20 minutes

— 

Farid Ouassou Président de l'association L'Acte citoyen

Votre association vient de réaliser une enquête dans plusieurs quartiers d'Aix sur la question de la citoyenneté

Pourquoi ? Suite aux émeutes en banlieue parisienne, on a choisi d'aller à la rencontre des jeunes des quatre quartiers les plus sensibles d'Aix : le Jas-de-Bouffan, la cité Corsy, Beisson et la ZUP d'Encagnane

Nous avons d'abord été mal reçus par certains jeunes qui pensaient que l'on travaillait pour la mairie ou l'Etat

Il a donc fallu passer par des associations déjà en place dans ces quartiers, dont le centre social Albert-Camus de la cité Corsy

Après ça, ils ont réagi favorablement

Les jeunes sondés forment-ils un échantillon représentatif ? Notre première action a été l'établissement d'un questionnaire, sur la tranche d'âge des 18-25 ans

On a sondé 350 jeunes, directement dans la rue

Les jeunes veulent la parole, on est là pour la leur donner

Quels enseignements espérez-vous tirer de cette enquête ? Avant tout, ce qui est revenu à chaque fois, c'est l'étonnement des jeunes

Ils étaient heureux de voir des gens s'intéresser à eux et venir les trouver sur leurs lieux de vie, dans les halls d'immeubles par exemple

Après, on a constaté qu'il y a un ras-le-bol, on a eu beaucoup de messages de haine

A la question « Qu'est pour vous la citoyenneté ? », ils ont tous répondu « le respect »

Ils veulent être reconnus et respectés avant tout

Les jeunes des quartiers aixois sont-ils impliqués dans la vie locale, par le biais d'associations sportives ou culturelles ? Non

On observe une démotivation totale et à tous les niveaux

L'exclusion en est le facteur principal

70 % des jeunes n'ont pas de carte d'électeur et ne s'intéressent pas au vote

Par contre, la majorité souhaite l'ouverture de lieux d'échanges et de loisirs

Il y a un réel manque d'infrastructures

Quels sont les projets à venir d'Acte citoyen ? Notre but est que les jeunes se mobilisent pour un projet et aillent au bout de leur action

On aimerait créer un café-citoyen où ils pourraient débattre

Avec un encadrement, ce lieu resterait ouvert en soirée

Actuellement, toutes les structures d'accueil ferment leurs portes à 18 h

Il y a aussi une grosse demande de prise de parole chez les jeunes

On voudrait donc créer un journal associatif de la citoyenneté

Il serait rédigé par les jeunes avec une vraie ligne éditoriale

On travaille aussi en partenariat avec d'autres associations, comme le centre social des Amandiers pour des ateliers d'écriture

On a aussi demandé à chaque jeune interrogé de prendre une photo qui représente pour lui la citoyenneté

On sélectionnera les 50 plus belles pour une exposition itinérante, qui pourrait prendre place dans des lieux publics

Recueilli par Eric Tuccelli Présentation des résultats du questionnaire demain, à 18 h 30, salle du Bois-de-l'aune, à Aix

Entrée libre