Les incivilités augmentent à l'école, selon le Snes

©2006 20 minutes

— 

Les professeurs du collège Gibraltar de Marseille (14e) ont cessé les cours hier et invoqué leur droit de retrait, après qu'un élève a frappé la veille un enseignant

Un incident qui s'ajoute à une série d'autres (insultes, agressions, menaces

) survenus ces quinze derniers jours dans les collèges de la ville

« Louis-Armand, Jean-Moulin, Arenc-Bachas

Ces actes révèlent une dégradation flagrante », soulignait hier Josiane Dragoni, secrétaire académique du Snes-FSU, qui réclame plus de moyens et une meilleure prise en compte par l'administration de « la parole des collègues »

Facteur aggravant pour le syndicat, la suppression de 95 postes de profs dans l'académie et « l'amputation d'une heure par collège jusqu'alors réservée aux itinéraires-découverte », dans le cadre de la mise en place du projet « collèges ambition réussite »

Une « situation d'asphyxie », qui se traduira demain par une grève unitaire

Les enseignants manifesteront également demain à 10 h 30 sur le Vieux Port, avant une nouvelle mobilisation nationale mardi

S H