La République se meut doucement

©2006 20 minutes

— 

Véritable serpent de mer d'Euroméditerranée, la réhabilitation de la rue de la République n'a véritablement commencé en 2004, avec l'arrivée des deux grands propriétaires privés, Marseille République et Eurazéo

Les deux sociétés détiennent respectivement 30 % et 25 % des logements de la rue de la République

Les travaux, eux, n'ont débuté que l'an passé : Eurazéo et Marseille République assurent cependant que le calendrier sera tenu, avec livraison des derniers immeubles respectivement fin 2007 et fin 2008

« Nous avons déjà loué plusieurs bureaux sur la partie Vieux-Port-Sadi Carnot, explique Caroline Dheilly, membre du directoire d'Eurazéo

On constate une vraie envie de revenir sur la rue de la République

» Les commerces ne sont pas en reste : « Plusieurs grandes enseignes ont déjà témoigné de leur intérêt », assure Caroline Dheilly

Même constat chez Marseille République : « Nous avons été contactés par des grandes chaînes, dont certaines déjà implantées à Marseille

Mais rien n'a encore été signé

Ils attendent la fin des travaux sur l'ensemble de la rue

» Côté logements, Eurazéo assure pouvoir rénover « sans avoir à reloger les habitants » durant les travaux

Marseille République, qui veut travailler dans des immeubles vides, dit vouloir reloger à la fois dans ses propres immeubles et dans ceux qu'elle a vendus aux sociétés HLM

Les associations de riverains restent sur le qui-vive : « Eurazéo et les bailleurs sociaux travaillent par écrit en laissant aux gens un temps de réflexion, cela facilite les choses, estime Norredine Abouaqhil, de l'association Centre-ville pour tous

Il y a moins d'intimidation et de pression de la part de Marseille République, mais ils continuent à privilégier l'oral

Et nous restons sans solution pour quarante personnes qui sont en fin de bail

» Frédéric Legrand