Marseille : Tout savoir sur le projet de tram dans les quartiers sud

TRANSPORTS Financé par le plan Marseille en grand initié par Emmanuel Macron, un tramway dans les quartiers sud de Marseille va voir le jour en 2025

Mathilde Ceilles
La place Castellane va être entièrement repensée pour pouvoir accueillir la prolongation du tramway
La place Castellane va être entièrement repensée pour pouvoir accueillir la prolongation du tramway — © NOSTRAM / STOA / MAMP
  • Un tramway qui desservira le sud de Marseille va être mis en service en 2025.
  • Ce tramway est le prolongement de l’actuel T3, de Castellane jusqu’à la Gaye.
  • Il sera financé par le plan Marseille en grand d’Emmanuel Macron.

Quand on parle de Marseille en grand, ce grand plan présidentiel visant notamment à développer les transports en commun dans une ville en retard sur le sujet, l’accent est souvent sur les quartiers nord, dépourvus de tramway et de métro malgré sa population équivalente à la ville de Bordeaux. Ce vendredi, la présidente de la métropole d’Aix-Marseille Martine Vassal a tenté de rappeler son action pour les quartiers sud de la ville dans le cadre de ce plan, avec notamment le déploiement du tramway jusqu’à la Gaye. 20 Minutes fait le point sur ce projet.



Quel est le tracé ?

Ce tramway, voté en 2001 et financé par le milliard d’euros promis par Emmanuel Macron dans le cadre de son plan Marseille en grand l’an dernier, est le prolongement de l’actuel T3. Il partira de la place Castellane, en plein centre-ville de Marseille, pour rallier La Gaye. Il desservira le parc du 26e centenaire, le quartier du Rouet, l’arrêt de métro Sainte-Marguerite Dromel et l’hôpital Sainte-Marguerite. En tout, neuf arrêts de tramway seront créés.

Une deuxième phase de travaux prévoit la construction d’un tronçon de 1,5 kilomètre entre la Gaye et la Rouvière. « Nous avons dans ces quartiers le stade Vélodrome et le palais des Sports, justifie Martine Vassal. Tous ceux qui y vont ou qui y habitent savent la galère que c’est pour circuler et se garer. Ce secteur est en pleine mutation. Il y a plein de constructions neuves. Des sièges sociaux viennent s’installer ici, comme celui de l’Urssaf. Dans une ville comme Marseille, il n’y a pas beaucoup d’espace pour développer. Ici, c’est le cas. C’est un secteur en devenir. Mais on ne fait pas les choses à l’envers. On amène le transport d’abord. »

Quels travaux sont prévus ?

La prolongation du tramway nécessite d’importants travaux, notamment sur la place Castellane. Le gros du chantier commencera le 10 janvier prochain. « Aujourd’hui, la voiture occupe sur cette place 50 % de l’espace, note la présidente de la métropole. Après les travaux, ça ne sera que 10 %. » Le projet de réhabilitation ne prévoit pas toutefois de pistes cyclables. « Dans un premier temps, ça va faire beaucoup de changements d’un coup, justifie Martine Vassal. On le fera dans un second temps. » « On ne veut pas retarder le projet, mais à l’heure où on lutte contre les îlots de chaleur, on souhaite que ce projet prévoie une végétalisation d’une place très minérale », rappelle l’adjointe au maire de Marseille en charge des mobilités, Audrey Gatian. « Le métro est juste au-dessous, rétorque Martine Vassal. On risque de se retrouver avec des racines dans la bouche de métro… »

Et la mise en œuvre, c’est pour quand ?

Dans une ville où la livraison de la dernière prolongation du métro s’est faite en 2019 avec pas moins de cinq ans de retard, évoquer le calendrier d’un projet de transports en commun fait tousser. Pour ce chantier, la métropole évoque une livraison de la première phase en décembre 2025, en même temps que la mise en œuvre du nouveau métro entièrement automatisé sur la ligne 2. Cette mise en œuvre s’accompagnera d’une extension des horaires de circulation sur les métros, les tramways et les principales lignes de bus, qui rouleront de 4h30 à 1 heure du matin.


Une rencontre avec Emmanuel Macron lundi pour évoquer le RER marseillais

En marge de ce point presse, la présidente de la métropole a annoncé que ce lundi, lors de son déplacement à Aix-en-Provence pour le dixième anniversaire de l’ouverture du site mémoriel du Camp des Milles, le président de la République accordera une entrevue à Martine Vassal, qui évoquera à cette occasion le projet de RER sur la métropole d’Aix-Marseille Provence. La semaine dernière, Emmanuel Macron avait annoncé sur YouTube sa volonté de développer des RER dans dix métropoles françaises dont Aix-Marseille.