poursuite et Mitraillage au bar

— 

Le carnage a été évité de justesse. Vers 23 h lundi, quatre hommes cagoulés ont tiré à la kalachnikov sur un bar du quartier de Pont de Vivaux (10e), a-t-on appris hier de source policière. Deux hommes poursuivis par les malfaiteurs ont pu garder la vie sauve en se réfugiant dans les toilettes du bar avant que leurs assaillants s'enfuient en scooter. Aucune victime n'est à déplorer. Roland Gauze, le directeur interrégional de la police judiciaire de Marseille, s'est rendu sur les lieux et a pu constater que la porte de l'établissement était criblée de balles de gros calibre.
Le représentant départemental du syndicat Alliance, David-Olivier Reverdy s'insurge : « L'emploi d'armes de guerre est de plus en plus fréquent. Elles sont régulièrement utilisées pour des intimidations dans les cités sensibles. » Ce mitraillage intervient deux jours après celui d'une boucherie halal dans le 15e arrondissement de la ville, commis lui aussi à l'aide d'un fusil d'assaut kalachnikov.