les profs maintiennent la pression avant les vacances

— 

Des dizaines d'enseignants se sont rassemblés hier sur le Vieux-Port.
Des dizaines d'enseignants se sont rassemblés hier sur le Vieux-Port. — S. PAGANO / REPORTAGES / 20 MINUTES

« T'aimes les macaronis ? Deviens prof d'italien ! Tu as des lunettes ? Deviens prof de français ! » Plusieurs dizaines d'enseignants et de parents d'élèves ont moqué hier sur leurs pancartes l'avenir du métier, ironisant sur « le recrutement des futurs professeurs grâce à Pôle emploi ». Réunis sur le Vieux-Port, ils dénonçaient le manque de moyens ou encore la réforme des IUFM. « N'importe qui peut être prof sans formation, témoigne une enseignante. Dans mon collège, classé Réseau ambition réussite et en zone ZEP, ce sont des contractuels titulaires d'une licence qui font cours, vu qu'il n'y a plus assez de remplaçants. Demain, le ministre nous parlera de faire venir des étudiants ? »