La Menace de grève se confirme à la SNCM

Frédéric legrand

— 

La CGT appelle à une grève illimitée.
La CGT appelle à une grève illimitée. — S. PAGANO /REPORTAGES / 20 MINUTES

Les marins CGT de la SNCM maintiennent leur préavis de grève illimitée à partir de ce soir, pour protester contre l'arrivée de Mobylines, nouvel opérateur sur la ligne Toulon-Bastia, a-t-on appris hier. « Le ministère des Transports nous répond qu'on ne peut pas juridiquement empêcher la ligne de fonctionner, explique Frédéric Alpozzo, secrétaire général des marins CGT. Pourtant, cela entraîne des menaces de plans sociaux à la SNCM et à la CMN, alors même que la collectivité territoriale de Corse réfléchit à l'utilisation des subventions pour la desserte maritime ! »

Aides publiques
L'appel à la grève ne devrait pas cependant entraîner de blocages des ports, comme lors du dernier conflit en février. « On en est pas là », assurait hier Frédéric Alpozzo. La SNCM s'attendait hier à un « fort risque de perturbations » en ce week-end de Pâques, traditionnellement très chargé. De son côté, Mobylines a réaffirmé son intention de lancer sa ligne maritime vers la Corse, et de réclamer les aides sociales au passager prévues dans le cadre du service public. La convention entre la compagnie et la collectivité territoriale de Corse (CTC) n'a pas encore été signée, mais Mobylines pourrait demander quand même des aides. « Nous attendons encore certains documents, mais il semble que la compagnie entre dans le cadre des obligations de service public, estimait hier l'office des transports de Corse. Ils pourraient donc demander à bénéficier de l'aide au passager. »
Alors qu'une mission d'information parlementaire planche sur les subventions pour la desserte maritime de l'île, la CGT réclame la remise à plat du système. « Les lignes vers la Corse ne sont rentables que durant l'été, sinon les compagnies privées ne demanderaient pas de subventions, souligne Frédéric Alpozzo. Il faut supprimer l'aide au passager et trouver d'autres modes de financement. » Le syndicat réclamait hier une réunion « en urgence » avec le ministre de l'Ecologie, Jean-Louis Borloo.

pratique

Le préavis de grève déposé mardi concerne les lignes de la SNCM et de la CMN. Informations au 32 60 (0,15 €/mn), du lundi au samedi de 8 h 30 à 20 h, au 0 811 88 13 20 (prix appel local) ou encore sur www.sncm.fr µou www.lameridionale.fr.