Droite et gauche au coude-à-Coude en paca

Frédéric legrand, stéphanie harounyan, laurent berneron et angela boLis

— 

Source : OpinionWayEstimations hier à 22 h 30
Les résultats du 1er tour
Deux jours pour négocier des alliances, sept pour rassembler au-delà de son camp et ramener les abstentionnistes vers les isoloirs. Au coude-à-coude selon les sondages sortis des urnes disponibles à 23 h, Michel Vauzelle (PS) et Thierry Mariani (UMP) se retrouvent comme prévu dans des configurations radicalement opposées.

Dix points de moins pour le PS
Pour le candidat socialiste, il s'agit d'ici mardi soir, date limite de dépôt des listes, de rassembler à gauche alors qu'il obtient un score inférieur de près de dix points à son score de premier tour des régionales de 2004, où PS, PC et Verts étaient unis dès le départ. Arrivée quatrième avec 11 % des suffrages, Laurence Vichnievsky (Europe Ecologie) affiche un score nettement plus bas que les derniers sondages, mais elle peut malgré tout se maintenir au second tour. Dès hier soir, elle a ouvert la porte à une alliance : « Notre score ne nous a pas affaiblis pour ces discussions. Nous sommes dans une bonne configuration pour négocier courtoisement, mais fermement ». Ayant passé la barre des 5 %, le Front de gauche réalise une belle opération, et devrait monnayer son alliance avec Michel Vauzelle.
A droite, pour l'UMP, Thierry Mariani reste au niveau de son prédécesseur Renaud Muselier en 2004 (26 % des voix au premier tour), pour des régionales qui à l'époque avaient tourné au vote-sanction contre le gouvernement et à la berezina pour le parti présidentiel. Entre forte abstention, dans une région traditionnellement à droite, et remontée du FN, l'UMP semble avoir peu de réserves de voix. « On peut nourrir des espoirs pour dimanche, assure cependant Thierry Mariani. Il faut un débat entre Michel Vauzelle, Jean-Marie Le Pen et moi avant le second tour. »