banquet républicain au collège izzo, grève à puget

— 

Devant le collège Izzo (2e), hier.
Devant le collège Izzo (2e), hier. — S. PAGANO / REPORTAGES / 20 MINUTES

La mobilisation continue contre les réformes du ministre de l'Education nationale, Luc Chatel (lire page 8). Hier, parents d'élèves et enseignants du collège Jean-Claude-Izzo (2e) ont organisé, à l'appel du syndicat Snes, un « banquet républicain » devant l'établissement. « Il faut remettre l'école au cœur du débat public », affirme Emeline Balacheff, enseignante d'histoire-géographie. Les professeurs d'Izzo envisagent d'ailleurs de faire de ces banquets des rendez-vous réguliers. Sur fond de réforme du lycée et des instituts de formation des maîtres (IUFM), les enseignants des collèges grondent contre les dotations globales horaires allouées par le rectorat pour la rentrée 2010. Avec souvent le soutien des parents d'élèves. « Il faut donner des moyens et retrouver une serenité de travail pour pouvoir donner un enseignement de qualité », explique Marie-Thérèse Pastourel, mère (FCPE) de deux enfants scolarisés à Izzo.
Venues se joindre au banquet, deux membres de l'association « les écolières d'Euromed » dénoncent, elles, la situation dans les maternelles. « Ils contruisent des crèches, donc suppriment des postes en maternelle, indique Noro, une mère de famille. Mais, si l'on n'a pas d'argent pour payer la crèche ? » Dans le 6e, les enseignants du collège Pierre-Puget sont en grève depuis lundi, et les parents ont bloqué les accès de l'établissement.L. B.