Check-up global pour la méditerranée

— 

Une grande campagne d'observation scientifique sera lancée pendant dix ans.
Une grande campagne d'observation scientifique sera lancée pendant dix ans. — S. PAGANO / REPORTAGES / 20 MINUTES

La Méditerranée, cette grande inconnue. En imposant un nouveau contexte réglementaire, le Grenelle de la mer et les directives cadre de l'Union européenne sur l'eau et les milieux marins vont permettre de mieux appréhender la mer intérieure. Réunis hier à Marseille, l'Ifremer (Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer) et l'Agence de l'eau Rhône-Méditerranée, en ont convenu. « Il est clair que les directives européennes nous poussent en avant, la Méditerranée est un territoire à découvrir », indique Philipe Dupont, de l'Agence de l'eau.

Contaminants émergents
Jusqu'alors principalement cantonnée à l'étude des bandes côtières, l'observation scientifique va s'opérer désormais, selon la directive-cadre sur les milieux marins, jusqu'à deux cents miles nautiques au-delà des côtes. De plus, « d'une logique concernant exclusivement la qualité de l'eau on s'intéresse désormais à la qualité de l'écosystème », observe Pierre Boissery, expert du milieu marin pour l'Agence de l'eau. Le Grenelle prend ainsi des engagements concernant les zones de reproduction de certaines espèces de poisson, ou invite à mieux observer les conséquences du réchauffement climatique sur l'écosystème marin. Il faut aussi étudier « des contaminants émergents, comme la crème solaire, estime Louis-Alexandre Romaña, de l'Ifremer. Pour ce faire, près d'une vingtaine d'organismes de recherche, comme le CNRS, l'Ifremer, Météo France ou encore l'Institut français du pétrole viennent de lancer un appel à projet dénommé Mistrals. Il vise à lancer sur la décennie 2010-2020 une grande campagne de recherche sur la Méditerranée : biodiversité, climat, conséquences de l'urbanisation croissante des zones côtières… L'objectif étant d'associer le plus grand nombre de chercheurs dans chaque pays des rives de la Méditerranée.l. b.