embouteillages sur les routes après les chutes de neige

— 

Les arènes de Nîmes sous la neige.
Les arènes de Nîmes sous la neige. — G. JULIEN / AFP

On n'avait plus vu ça, un 8 mars, à Nîmes, depuis 1974. Près de trente centimètres de neige sont tombés dans la nuit de dimanche à lundi sur le département du Gard, indiquait hier la préfecture du département, générant des perturbations sur les routes ainsi qu'au niveau du réseau électrique. Hier soir, moins de 100 foyers restaient privés d'électricité, selon ERDF, et près d'une soixantaine dans les Bouches-du-Rhône, essentiellement en périphérie de Tarascon.

Gare au verglas
Dans les Bouches-du-Rhône, où la préfecture a mis en place une cellule de crise, la circulation des poids lourds a été interdite dès dimanche soir sur l'A 7 et l'A 54. Si la circulation sur les axes secondaires a été rétablie et que les transports scolaires devraient reprendre aujourd'hui dans le nord et l'ouest du département, la préfecture appelle à la prudence : dans le secteur des Alpilles et de la Camargue, notamment, la neige restée au sol pourrait provoquer des plaques de verglas et rendre les déplacements difficiles. Petit bonus, le mistral devrait souffler aujourd'hui entre 30 et 50 km/h, avec des rafales allant jusqu'à 70 km/h. La neige pourrait refaire son apparition en fin d'après-midi dans les terres. Les côtes de la région, elles, devront se contenter de la pluie.S. H.