Les marchés de provence, B.A.-BA du candidat

POLITIQUE Les prétendants aux élections quadrillent la région à la rencontre des électeurs...

laurent berneron

— 

Michel Vauzelle (PS) était présent au marché de l'Estaque, samedi dernier.
Michel Vauzelle (PS) était présent au marché de l'Estaque, samedi dernier. — S. PAGANO / REPORTAGES / 20 MINUTES

En campagne électorale, c'est une figure imposée. Le président sortant du conseil régional, Michel Vauzelle (PS) et son challenger de l'UMP Thierry Mariani multiplient les visites dans les marchés de la région. Dimanche, le socialiste sera à Martigues quand le candidat de l'UMP se rendra à La Londe-Les Maures. Samedi dernier, les deux rivaux étaient tout deux à Marseille. Avec des méthodes bien différentes.

«On va à la poissonnerie»

«Aujourd'hui, il faut qu'il serre 3.000 mains», s'emporte le député socialiste Henri Jibrayel, en charge de la visite de Michel Vauzelle sur le marché de l'Estaque (16e). Sur le terrain, le staff du socialiste est impressionnant : Estaquéennes en habit provençal qui balancent au gré d'une farandole, service d'ordre musclé, en plus de nombreux sympathisants. «Le meeting, c'est le rendez-vous des siens, alors que le marché, cela permet d'aller à la rencontre des gens», glisse une collaboratrice de Michel Vauzelle.

Mais l'imposant cortège, où Michel Vauzelle est enserré par caméras et photographes, ne facilite pas le contact. «Allez, on va à la poissonnerie!», propose Henri Jibrayel. Trois minutes plus tard montre en main, on décroche des daurades et on passe au vendeur de saucissons. «C'est leur job, estime Juliette Pele, la propriétaire de la poissonnerie. Cela fait partie de la tradition politique, le premier que j'ai vu, c'était Gaston Deferre.» Michel Vauzelle l'assure, lui «qui fait le marché à Arles tous les samedis matins»: le dispositif est exceptionnel, campagne oblige.

L'UMP a dispatché ses équipes

Au même moment, sur le marché de la place Sébastopol (4e), l'ambiance est à l'opposé. Thierry Mariani, tracts sous le bras, se lance avec une équipe légère à la rencontre des commerçants. Dans le rôle des «maîtres loyal», les parlementaires Bruno Gilles et Renaud Muselier. «Allez, on va faire un bouquet pour Madame Mariani», lance Bruno Gilles, franchissant la porte du fleuriste. Plus tôt, l'UMP a dispatché ses équipes dans le secteur. «Cela fait peur aux gens quand on arrive en masse», estime Thierry Mariani. «On est une bande de copains», ajoute Bernard Deflesselles, tête de liste dans le département. De toute façon, «on n'a pas la pression, puisqu'on est les challengers.»

MARCHES

Laurence Vichnievsky (Europe Ecologie) sera au marché de Gardanne dimanche à 11h45. Jean-Marc Coppola (Front de gauche) sera au marché d'Auriol samedi à 10h et Catherine Levraud (MoDem), au marché de la Seyne-sur-mer, samedi matin.