Préavis de grève à la SNCM pour la desserte publique

— 

Le trafic maritime sera interrompu mardi.
Le trafic maritime sera interrompu mardi. — S. PAGANO / REPORTAGES / 20 MINUTES

Les syndicats CGT des personnels sédentaires, officiers et marins des compagnies SNCM et CMN ont déposé deux préavis de grève en février pour la défense de la desserte de service public de la Corse, ont-ils annoncé hier. Une grève de 24 heures est prévue mardi et un second préavis a été déposé pour une durée illimitée à compter du 23 février.

La CGT accuse les deux compagnies de vouloir démanteler, en accord avec l'exécutif de la collectivité territoriale de Corse, les missions de service public qui leur sont attribuées. Parmi ses revendications, le syndicat réclame la « mise en oeuvre immédiate d'une mission parlementaire » visant à « protéger et pérenniser la délégation de service public » qui encadre leur desserte de la Corse dans le cadre de la continuité territoriale. Cette mission devra fixer des limites à la concurrence en matière sociale, fiscale, sécuritaire et environnementale. Fin novembre, l'Assemblée de Corse avait réduit de 11 millions d'euros le budget de la desserte maritime de service public entre le continent et la Corse, et supprimé 108 traversées. Cette nouvelle grève intervient alors que la compagnie italienne Moby Lines s'apprête à lancer en avril une liaison Toulon-Bastia, une concurrence s'ajoutant à celle de Corsica Ferries, qui assure déjà deux liaisons depuis Toulon et Nice vers la Corse. W