Rolland Courbis pourrait bientôt recouvrer la liberté

— 

Le parquet de Montpellier s'est déclaré favorable, vendredi, à un aménagement de peine de l'ex-entraîneur de football Rolland Courbis, écroué depuis octobre à la maison d'arrêt de Villeneuve-lès-Maguelone (Hérault), a-t-on appris auprès d'un de ses avocats. Ces derniers ont demandé vendredi au juge d'application des peines le placement de leur client sous bracelet électronique. Courbis purge une double peine : un an de prison ferme dans l'affaire des transferts suspects à l'OM, assorti d'un an de révocation de sursis dans le dossier des caisses noires du Sporting Toulon de 1986 à 1990, pour lequel il avait déjà effectué un peu plus de trois mois de détention provisoire.

L'ex-entraîneur de l'OM avait été arrêté en octobre dernier au stade vélodrome, presque un an après que sa condamnation est devenue définitive. Dans l'intervalle, il avait vécu normalement, en assurant notamment ses chroniques radio. Si sa demande d'aménagement de peine était acceptée, il devrait retrouver son emploi de consultant à RMC, a indiqué l'un de ses autres avocats, Me Frédéric Monneret. Rolland Courbis a également proposé d'aider bénévolement des clubs de l'agglomération montpelliéraine. Cet aménagement pourrait aussi lui permettre de résider de nouveau à Montpellier et de rendre visite à sa mère, à Marseille. Le juge d'application des peines devrait rendre sa décision vendredi. W