Bisbilles à la Maison René-Char

— 

La veuve du poète René Char, en désaccord avec le projet de la mairie pour l'hôtel particulier accueillant la Maison René-Char à L'Isle-sur-la-Sorgue (Vaucluse), ville natale de l'artiste, a décidé d'en retirer tous les objets exposés liés à son mari. Ce lieu consacrait son dernier étage au poète et programmait des expositions temporaires. « La convention [signée avec la ville] spécifiait que les artistes exposés devaient avoir un lien avec Char. Le maire a d'autres projets », estime Marie-Claude Char. Le maire UMP Pierre Gonzalvez dit vouloir « diversifier la programmation artistique avec des expositions permettant de passer du XVIIIe siècle à des oeuvres contemporaines », à côté d'« un haut-lieu de la poésie avec la constitution d'un fonds et la participation de poètes contemporains ». Au début des années 1980 déjà, une fâcherie entre René Char et le maire de l'époque avait mis fin à un projet de musée bibliothèque René-Char dans ce même hôtel particulier. Le lieu accueille 10 000 à 15 000 visiteurs par an. W