La RTM hausse le ton contre la fraude

— 

D'un côté l'information, de l'autre la contravention. La RTM a décidé de lancer une grande campagne pour inciter les voyageurs à acheter et valider leurs billets, a annoncé hier son président Karim Zeribi. « Nous constatons depuis le début de l'année une baisse de nos recettes de 2 à 3 millions d'euros, dont une partie est due à la fraude, pointe-t-il. Nous faisons donc à la fois de la répression et de la prévention, car il y a aussi des personnes de bonne foi qui ne pensent pas à valider leur billet. »

Actuellement, 170 agents parcourent chaque jour le réseau pour contrôler les billets. Une hausse de 80 % du nombre de contrôles a permis de dresser plus de 14 000 PV en octobre, pour des amendes allant de 28 euros à 150 euros. « Payer son voyage est la première forme de respect pour les voyageurs, le personnel et le matériel de la RTM, estime Karim Zeribi. C'est également crucial pour avoir une idée précise de la fréquentation des lignes, et adapter le réseau en conséquence. » W

F. L.