Les Gemalto reprennent le travail sous conditions

— 

Les salariés du n° 1 mondial de la carte à puce, Gemalto, en grève depuis lundi à Gémenos, doivent reprendre le travail aujourd'hui. Toutefois, le conflit pourrait reprendre en raison d'un désaccord sur une date de négociation fixée par la direction, a indiqué un responsable syndical. « La direction a proposé la date du 19 novembre », a affirmé le délégué central CFTC Thierry Dufaut, mais cette date est jugée trop lointaine par l'intersyndicale. « Si la position de la direction n'évolue pas, nous observerons un nouvel arrêt de travail, cette fois-ci sur tous les sites en France. Nous affréterons des cars pour venir manifester à Paris devant le Salon de la carte à puce », a déclaré Thierry Dufaut. Le mouvement qui touche Gemalto vise à dénoncer le « décalage » existant, selon les grévistes, entre les résultats de la société et les salaires. Pour 2009, Gemalto, né de la fusion entre Axalto et Gemplus en 2006, prévoit une hausse de son bénéfice d'exploitation à environ 180 millions d'euros, contre 169 millions en 2008. W