Patrick Rué, secrétaire général adjoint FO pour les agents territoriaux de Marseille.
Patrick Rué, secrétaire général adjoint FO pour les agents territoriaux de Marseille. — S. PAGANO / REPORTAGES / 20 MINUTES

Marseille

FO, syndicat en position de force

Pour Force ouvrière, c'est l'aboutissement d'une revendication de plus de vingt-cinq ans : le retour au tout public pour la collecte des ordures, après la privatisation partielle décidée par Gaston Defferre. D'après le PS, le passage en régie présent...

Pour Force ouvrière, c'est l'aboutissement d'une revendication de plus de vingt-cinq ans : le retour au tout public pour la collecte des ordures, après la privatisation partielle décidée par Gaston Defferre. D'après le PS, le passage en régie présenterait moins de risques de mouvement social ou de blocage. Pas évident : la dernière grève record dans les poubelles, onze jours en 2003, était le fait d'agents publics, de même que celle des chauffeurs de bennes en 2006. « C'était des mouvements nationaux ou limités à certains arrondissements, nuance Patrick Rué, secrétaire général adjoint FO pour les territoriaux de Marseille. Aujourd'hui, la négociation est telle au sein de MPM que les portes ne sont jamais fermées. » Les discussions devraient cependant être serrées pour le centre-ville, dont la communauté urbaine veut faire une vitrine de sa politique de propreté, et qu'elle voulait déléguer au privé à partir de 2010. « La situation s'est tout de même améliorée avec l'aménagement de nouveaux horaires et l'embauche de cantonnières pour travailler aussi l'après-midi », estime Patrick Rué. Pour FO, pas question de revendiquer immédiatement des effectifs supplémentaires. Le syndicat dit attendre les études techniques réalisées par MPM en vue du passage en régie. W

F. L.