Les salariés de Gemalto demandent leur part du gâteau

— 

Plusieurs centaines de salariés de Gemalto, n° 1 mondial de la carte à puce, manifestaient hier à Gémenos et La Ciotat pour exiger la revalorisation de leurs salaires, a-t-on appris de source syndicale. A Gémenos, près de 800 salariés occupaient le site de production depuis 6 h, le mouvement de grève touchant également le site de La Ciotat, dédié à la recherche et au développement, a indiqué Thierry Dufaut (CFTC). Selon la direction, quelque 300 personnes sur les 1 700 regroupées sur les deux sites suivaient la grève hier matin. Les grévistes dénoncent un « décalage » entre les résultats de la société et les salaires. « Les dirigeants encaissent des stocks options comme s'il en pleuvait, les bénéfices et les marges de Gemalto sont en forte hausse, souligne Thierry Dufaut. Compte tenu des sacrifices consentis, des nombreux plans sociaux et de l'histoire de la société, la revalorisation de 1,3 % proposée par la direction est inacceptable. » Des négociations étaient en cours hier entre direction et syndicats. W