La Grande Mosquée a son permis

Laurent Berneron

— 

Les musulmans bénéficieront d'une salle de prière de 2 500 m2 (image de synthèse).
Les musulmans bénéficieront d'une salle de prière de 2 500 m2 (image de synthèse). — DIA

Un événement « historique ». C'est en ces termes que Jean-Claude Gaudin a remis officiellement vendredi le permis de construire de la Grande Mosquée de Marseille au président de l'association en charge de son édification, Nourredine Cheikh. « C'est un geste de rattrapage alors qu'il existe de grandes mosquées à Lille, Paris ou Lyon », a souligné le sénateur-maire (UMP), rappelant la mémoire « des tirailleurs algériens, des tabors marocains, morts pour libérer la ville ».

Cette remise officielle constitue une étape importante dans un projet évoqué depuis des dizaines d'années. Plusieurs recours avaient été déposés par l'extrême droite, tous rejetés. De nouvelles actions en justice viennent d'être lancées par le MNR et la Ligue du Sud. Le FN, lui, a manifesté vendredi devant la mairie. Mais « 57 % des Marseillais* se sont déclarés favorables à la construction de cette mosquée, a rappelé le maire. Rien ne me fera changer d'avis. »

La pose de la première pierre de l'édifice, qui comprendra notamment une salle de prière de 2 500 m2, est prévue en avril 2010 à Saint-Louis (15e). Si les fonds nécessaires (22 millions d'euros) sont rassemblés à temps, la Grande Mosquée devrait ouvrir en juin 2011. En 2013, elle pourrait aussi intégrer le programme de Marseille, capitale européenne de la Culture. « Bernard Latarjet [directeur de l'association Marseille Provence 2013] est venu voir la maquette et a trouvé le projet intéressant, note Nourredine Cheikh. La mosquée pourra être une attraction pour les touristes, qui viendraient y flâner ou s'y reposer. Elle pourrait aussi accueillir des séminaires culturels ou des conférences. » W

* Selon un sondage Sofres réalisé en 2001.