Brouille toujours autour des antennes-relais

— 

Six mois après le Grenelle des ondes organisé par le ministère de l'Ecologie, les habitants d'une HLM du quartier d'Encagnane, à Aix-en-Provence, ne voient toujours rien changer. Sur leur toit, deux nouvelles antennes-relais de téléphonie mobile, cachées dans des arbustes en plastique, ont fait leur apparition. L'immeuble en compte désormais six. « J'ai des maux de tête. J'ai fait des scanners, ils n'ont rien donné, témoigne Edilene Stephan, une habitante. C'est pareil pour les voisins, et ceux d'en face aussi ; il y en a même un qui ne peut plus dormir dans sa chambre. »

Il y a quinze jours, un rapport de l'Agence française de sécurité sanitaire de l'environnement et du travail (Afsset) appelait pourtant à réduire l'exposition du public aux ondes électromagnétiques. « Il faut effectuer une cartographie des bains d'ondes que subissent les gens et repérer les points noirs », affirme le Dr Halimi, de l'Association santé environnement Provence (Asep), qui réunit plus de six cents médecins dans la région. Même si le rapport de l'Afsset n'a pas permis d'établir l'existence ou non de risques pour la santé liés à l'exposition aux ondes, le docteur Patrice Halimi estime qu'« il faut informer les gens pour lever les inquiétudes ». Ou agir, si des seuils importants de radioexposition sont franchis. Le ministère de l'Ecologie vient d'ailleurs de lancer un appel à projets auprès de communes. Dans celles qui seront retenues, des études de terrain et une simulation en 3D de réduction des seuils d'exposition devraient être conduites. De nouvelles procédures de concertation du public seraient aussi testées. Venelles, Vitrolles, Miramas, Saint-Martin-de-Crau et La Fare-les-Oliviers se sont portées candidates. Les lauréates seront connues le 26 novembre. Insuffisant, selon le Dr Halimi, qui souhaite que des études exhaustives sur les champs magnétiques présents sur le territoire soient menées. Une démarche que la ville de Fos-sur-Mer a entreprise le mois dernier, de sa propre initiative, sur ses sept antennes-relais. En moyenne, le niveau d'émissions relevé était très inférieur aux normes. W

L. B.