La Criée dans le brouillard

— 

Retard et incertitude. Les travaux qui sont effectués dans le théâtre de la Criée depuis environ un an et qui ­devaient permettre un désamiantage complet de la grande scène, ainsi qu'une mise aux normes de l'installation électrique, ne sont pas terminés et, surtout, ne ­garantissent pas, pour le moment, que toute trace d'amiante a pu être éliminée. Lors d'une réunion publique à laquelle participait une centaine de fidèles, le directeur de la Criée Jean-Louis Benoît a expliqué qu'à l'heure ­actuelle le théâtre « ne peut pas ­fonctionner, car il est truffé d'amiante. Nous sommes obligés d'attendre les résultats d'analyses ». Des traces d'amiante ont aussi été trouvées dans la petite salle du théâtre, où devait débuter la saison le 17 novembre. Les résultats doivent être connus cette semaine pour la petite salle et pour la grande à la fin des travaux, prévue pour le 13 novembre. A l'issue de la réunion, des spectateurs envisageaient la ­création d'un comité de soutien pour faire ­pression sur la mairie de Marseille, ­propriétaire du théâtre, afin que les ­travaux soient accélérés. W