À Aix, le couvre-feu sur l'alcool démarre à 21 h

— 

Plus une goutte. Impossible d'acheter une bière ou du vin à Aix-en-Provence entre 21 h et 8 h. Depuis le 30 septembre, la ville a fait le choix d'interdire la vente nocturne de boissons alcoolisées à emporter dans tous les types de commerce : à domicile, au détail, snacks, camions pizza...

Seuls rescapés, les restaurants, qui peuvent continuer à afficher de l'alcool à leur menu. « Cette mesure veut encourager la réduction de la consommation d'alcool chez les jeunes, alors que nous avons constaté des cas de plus en plus fréquents d'ivresse publique », indique Jules Susini, maire adjoint chargé de la sécurité. Acheter une bouteille de vin pour le repas du soir s'avère donc impossible, après 21 h, dans le centre-ville. Au supermarché du cours Mirabeau, qui ferme ses portes à 21 h 30, un message est diffusé dans le magasin pour informer les clients. Dans un fast-food tout proche, la bière ne peut plus accompagner le hamburger, sauf s'il est consommé sur place. Pour trouver de l'alcool, reste à prendre sa voiture.

Le périmètre, qui s'étend sur une large partie du centre, a été conçu pour exclure les zones où se trouvent les hypermarchés. La police municipale, qui assure une permanence 24 heures/24, a la mission de faire respecter l'arrêté, avec à la clé une amende de 750 euros. Avec souplesse, avoue la mairie. « C'est pour protéger, pas pour pénaliser, indique-t-on à la mairie. Il n'y aura pas d'amende pour le père de famille qui achète une bouteille, mais un gamin de 15 ans ne pourra plus en acheter. » W

L. B.