Les parents maintiennent la pression sur la mairie

— 

Les enfants aussi ont manifesté, hier.
Les enfants aussi ont manifesté, hier. — P. AIM / REPORTAGES / 20 MINUTES

Plus de 70 parents d'élèves, accompagnés d'une trentaine d'enfants,

ont manifesté, hier, quai du Port (2e) devant la mairie centrale pour réclamer l'instauration de garderies après les cours dans les écoles primaires. Depuis la fin septembre, 11 écoles et 285 enfants des 1er et 7e arrondissements se retrouvent sans garderie après que la mairie centrale (UMP) a refusé de valider un système de vacataires rémunérés par les mairies (PS) d'arrondissement.

L'hôtel de ville estime notamment que l'organisation des garderies ne relève pas des mairies d'arrondissement et que les vacataires « n'étaient pas titulaires du brevet Bafa ». Après plusieurs passes d'armes entre élus, notamment lors du dernier conseil municipal le 5 octobre, le dossier est toujours dans l'impasse. « Nous avions trouvé une organisation et un mode de financement, et on bloque tout, déplore Morgane Turc, adjointe (PS) aux écoles à la mairie du 1er. Mais les gens comparent avec ce qui existe ailleurs, à Lyon ou à Paris, et la revendication commence à faire tache d'huile dans d'autres arrondissements. » Hier, la mairie centrale indiquait poursuivre la consultation de l'ensemble des directeurs d'école de la ville pour mettre en place un système identique pour tous les arrondissements. Pour le moment, aucune option n'a été tranchée entre un système gratuit ou payant. La consultation pourrait être terminée d'ici à la fin de la semaine, indiquait hier la mairie centrale. W

F. L.