A la SNCM, les négociations ont repris

— 

Au moins, ils se reparlent. Les négociations entre la direction et les trois syndicats grévistes de la SNCM et de la CMN étaient toujours en cours hier en début de soirée. Elles avaient repris le matin même, au sixième jour de la grève qui paralyse les liaisons maritimes avec la Corse. « On espère que le conflit s'arrêtera ce soir », indiquait hier une porte-parole de la SNCM. Le Syndicat des travailleurs corses (STC), la CFTC et la CFDT dénoncent le volet social d'un projet de filiale commune aux deux compagnies, dans le cadre du plan européen des autoroutes de la mer. La CGT, majoritaire chez les marins, est favorable au projet. Les grévistes représentent « moins de 10 % des effectifs », selon les directions de la SNCM et de la CMN, qui dénoncent une grève servant « de tremplin médiatique pour d'autres causes ». Quatre marins membres du STC, doivent comparaître en novembre devant le tribunal de Marseille pour avoir détourné en 2005 un navire de la SNCM dont ils dénonçaient la privatisation. W

F. C.