Tensions sur un projet de filiale

— 

Le Syndicat des travailleurs corses (STC), la CFDT et la CFTC menaçaient toujours, hier, d'une grève illimitée à la SNCM et à la CMN à partir de demain. Les trois syndicats s'opposent à la création d'une filiale commune entre les deux compagnies maritimes, dans le cadre du projet européen d'autoroutes de la mer en direction de l'Espagne et de l'Italie. Ils craignent que les compagnies confient une partie de l'activité à une filiale employant du personnel à bas coût.

« Nous sommes prêts à discuter de la viabilité du projet, à condition que la filiale se fasse avec les navires des deux compagnies et leurs personnels », a déclaré le secrétaire national du STC-marins, Alain Mosconi. Le président du directoire de la SNCM, Gérard Couturier, assurait hier s'engager « à affecter prioritairement des personnels navigants et sédentaires des deux compagnies » dans la nouvelle filiale. Des négociations étaient toujours en cours hier soir pour tenter d'éviter la grève. W