le Vieux-port voit sa rénovation à l'horizon

Frédéric Legrand

— 

Consensus politique. Après la communauté urbaine, vendredi, le conseil municipal de Marseille doit voter aujourd'hui le lancement des appels à projets pour la rénovation du Vieux-Port. La délibération a été présentée dans des termes identiques aux deux assemblées, pour marquer l'engagement des deux majorités, UMP et PS-Verts-MoDem.

Elle prévoit de sélectionner cinq équipes d'achitectes-urbanistes, qui seront ensuite mises en compétition pour un choix du lauréat à l'automne prochain. Un impératif : plancher sur la piétonnisation depuis le fort Saint-Nicolas jusqu'au fort Saint-Jean. « Après, la réflexion est libre, assure Yves Moraine, coprésident (UMP) de la mission centre-ville. On veut voir des projets extraordinaires, voire extravagants, même si on choisit quelque chose de plus classique. »

Les projets présentés devraient faire l'objet de grands débats ouverts au public. Le budget prévisionnel de l'opération, aux alentours de 30 millions d'euros, doit permettre de « révolutionner sans standardiser », c'est-à-dire sans copier les marinas de Nice, sans faire disparaître les vendeurs de poissons ou le carénage des bateaux. Après, tout est affaire de calendrier : les aménagements doivent absolument être terminés au 31 décembre 2012, pour pouvoir accueillir les touristes de l'année où Marseille sera capitale européenne de la culture. Les travaux devant surtout avoir lieu « en surface », sans trop toucher aux réseaux (eaux, égouts, téléphone, électricité), les élus espèrent les voir bouclés en deux ans. Un pari osé tout de même : lors de la présentation du projet, le maire, Jean-Claude Gaudin (UMP), estimait « probable que ce ne soit peut-être pas fini [pour 2013] ». W