Un trafic de stups piloté de la prison

— 

Huit personnes, âgées de 19 à 50 ans, ont été placées en garde à vue mardi au commissariat de Salon-de-Provence dans le cadre de l'enquête sur un trafic de stupéfiants implanté dans une cité très sensible de la ville, a-t-on appris hier de source proche de l'enquête. La particularité de ce réseau est qu'il était dirigé par un individu de 32 ans, écroué à la prison des Baumettes.

Il a été établi par les enquêteurs de la Sûreté départementale que près de 300 kg de résine de cannabis avaient été écoulés en quelques mois dans le quartier des Canourgues. Le trafic aurait engendré un bénéfice de plusieurs dizaines de milliers d'euros, selon la même source. Deux femmes, dont une Stéphanoise de 50 ans, ont été arrêtées en même temps que les six autres suspects, domiciliés entre Septèmes, Vitrolles et Salon. Les gardes à vue, qui peuvent durer jusqu'à quatre jours dans les affaires de stupéfiants, devraient s'achever vendredi, a ajouté la même source. W

Omar Charif