La mairie et l'état poussent les marseillais à l'achat

Frédéric Legrand

— 

La Maison du logement informe les Marseillais sur les aides disponibles.
La Maison du logement informe les Marseillais sur les aides disponibles. — S. PAGANO / REPORTAGES / 20 MINUtes

Transformer des locataires en propriétaires. Deux ans après le lancement du Chèque premier logement (CPL), Marseille souhaite passer à la vitesse supérieure. La ville veut « amplifier » son dis­­positif de CPL, aide financière qui allège les mensualités des crédits pour acheter un logement, neuf ou ancien. De son côté, l'Etat élargit au logement collectif son Pass-foncier, système de prêts permettant de payer en deux temps, d'abord la construction et ensuite le terrain. A priori, la demande pour ce type d'aides devrait être forte. Selon la Fondation Abbé-Pierre, il y aurait dans le département 40 000 demandes de HLM en attente et en Paca, plus de 240 000 ménages mal-logés. Pourtant, ces dispositifs affichent des ambitions modestes : l'Etat a fixé pour l'ensemble de la région un objectif de 2 200 Pass-foncier, tous organismes de crédit confondus.

« Par rapport aux plafonds de prix fixés pour le Pass, les terrains sont rares et chers dans la région », souligne Pierre-Henri Vevaud, directeur commercial au Crédit Foncier Paca-Corse. L'objectif de la Ville est d'atteindre à terme 2 000 bénéficiaires du CPL, alors que 800 chèques seulement ont été signés depuis 2007. « Ce n'est pas la quantité qui compte, estime Arlette Fructus, adjointe (UMP) au logement à la mairie de Marseille. Ce qui est important, c'est la sécurité pour les bénéficiaires et la qualité des logements achetés. » Etat et municipalité misent sur ces aides à l'achat pour créer des « propriétaires-occupants » et libérer des logements sociaux. Pour le moment, on en est loin : selon la Fédération des promoteurs de Provence, 70 % des achats sur les six premiers mois de 2009 ont été réalisés par des personnes déjà propriétaires désirant louer afin de bénéficier de la déduction d'impôt instaurée de 2009 à 2012. W

Informations à la Maison du logement, 76, rue de la République (2e), du lundi au vendredi de 9 h à 13 h (entrée libre) et de 13 h à 17 h (sur rendez-vous au 0810 813 813).