L'étang de Berre souillé par la pluie

Frédéric Legrand

— 

Plusieurs barrages flottants anti-pollution ontété installés sur le plan d'eau.
Plusieurs barrages flottants anti-pollution ontété installés sur le plan d'eau. — S. PAGANO / REPORTAGES / 20 MINUTES

Les principales opérations de pompage des hydrocarbures devraient se terminer d'ici à demain sur les berges de l'étang de Berre, après le débordement d'eaux usées chargées de polluants, a-t-on appris hier. Elles provenaient de bassins de rétention d'eaux de pluie de l'usine LyondellBasell, située en bordure d'étang.

Conçus pour résister à une averse de 120 mm, les bassins ont reçu vendredi 150 mm d'eau après deux violents orages successifs. « Il n'y avait pas eu de telles précipitations depuis seize ans », souligne la porte-parole de l'usine. Après la mise en place de buvards et de barrages flottants, le pompage a commencé samedi et devrait finir demain. Toutefois, « il y en a encore jusqu'à la fin de la semaine pour avoir tout à fait terminé » le nettoyage, estime Lyondell­Basell. La quantité d'hydrocarbures déversée n'a pas encore pu être mesurée, selon la préfecture. Au début de l'incident, la direction de l'usine faisait état sur l'étang d'une « zone sombre » d'une surface de plusieurs centaines de mètres carrés. Les hydrocarbures, peu lourds, ne se seraient cependant pas agglomérés ou collés sur le rivage, permettant de ne pas avoir à utiliser le nettoyage à haute pression.

Il est également encore trop tôt pour évaluer l'impact sur la flore et la faune de l'étang. Trois cygnes souillés ont été pris en charge par les pompiers. La direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement (Dreal) a lancé vendredi une mission d'expertise. La préfecture pourrait demander à l'usine d'augmenter les capacités de ses bassins de rétention. Organisme public gérant la réhabilitation de l'étang, le Gipreb indiquait hier que la baignade y reste interdite jusqu'à vendredi inclus. W