La ville ne financera pas la reprise de l'UNM, selon Blum

— 

Le premier adjoint (UMP), Roland Blum.
Le premier adjoint (UMP), Roland Blum. — S. PAGANO / REPORTAGES / 20 MINUTES

Roland Blum, premier adjoint (UMP) au maire de Marseille, a fait le point hier sur l'actualité municipale.

G

UNM La mairie ne participera pas au tour de table financier pour le projet de reprise temporaire de l'Union naval Marseille (UNM). « Que les cégétistes et les sous-traitants deviennent actionnaires, je m'en réjouis, déclare l'élu. Mais les deniers publics n'ont pas à être mis dans une société privée. Ce sont des sommes importantes. Si l'Etat veut les donner, qu'il les donne. Il essaie toujours de faire porter les responsabilités aux collectivités locales, nous ne tomberons pas dans ce piège. »

G

Semi-piétonnisation du Vieux-Port Roland Blum veut croire que les travaux seront terminés en 2013, année où la ville sera capitale européenne de la culture : « Pour que cet objectif soit atteint, il faut que les premiers coups de pioche soient donnés avant fin 2010. Tout est fait dans ce sens », assure-t-il, même s'il admet que les délais sont « très serrés ».

G

Régionales Concernant le retrait d'Hubert Falco pour la tête de liste UMP aux régionales de mars 2010, Roland Blum se dit « étonné ». « C'est un membre du gouvernement, il était programmé pour les régionales. Je regrette qu'il se replie, mais c'est sa décision et je la respecte. » Une lutte entre Bernard Deflesselles et Guy Teissier, élus moins connus, est déjà engagée. « Nous n'avons pas besoin de grands noms, estime Roland Blum. Nous ne sommes pas des grenouilles qui nous cherchons un roi. » W

Carole Vinco