Courbis attend la nouvelle loi

— 

L'ancien entraîneur de l'OM Rolland Courbis, écroué dimanche aux Baumettes, pourrait attendre la mise en application de la nouvelle loi pénitentiaire pour déposer un recours sur l'application de sa peine, a-t-on appris hier auprès d'un de ses avocats. Arrêté samedi lors du match OM-Montpellier, Courbis doit purger deux ans de prison ferme après sa condamnation dans le procès des transferts suspects du club et une levée de son sursis dans l'affaire des caisses noires du Sporting Club de Toulon. Débattue aujourd'hui à l'Assemblée nationale, la loi pénitentiaire pourrait prévoir des aménagements pour les peines de moins de deux ans, y compris pour les récidivistes. « La loi la plus favorable s'applique rétroactivement, souligne Olivier Martin, un des avocats de Rolland Courbis. Mais il faudra attendre la parution des décrets d'application. » L'ex-entraîneur a été arrêté presque un an après sa condamnation définitive. « Depuis, on savait où le trouver, il faisait son émission de radio [sur RMC] tous les jours, pointe Olivier Martin. Il a toujours été à disposition de la justice. » W

F. L.