Lavéra va reprendre du service

— 

Le redémarrage sera « progressif ». Le complexe pétrochimique de Lavéra (Bouches-du-Rhône), totalement à l'arrêt depuis samedi, pourrait redémarrer à partir de la semaine prochaine, indiquait hier Marc Bayard, responsable du site.

Fait rarissime, le complexe avait dû être complètement stoppé dans la nuit de samedi à dimanche, à la suite d'une fuite de vapeur dans la journée de samedi. L'incident, survenu après « la rupture brutale d'une tuyauterie dont les causes sont à comprendre », précise Marc Bayard, n'avait fait aucune victime. « La fuite de vapeur est terminée à cent pour cent et nous commençons l'inventaire des dégâts et la préparation des travaux de réparation », poursuit-il, soulignant que la fermeture du site n'a aucun impact sur l'emploi des quelque 2 500 personnes qui y travaillent, sous-traitants compris. Hier, les syndicats ont rencontré la direction et réclamé une réunion sur le problème de la sécurité du site, selon la CGT. W