Les écolos la jouent solo pour les éléctions régionales

— 

Les Verts sont « au taquet » pour cette rentrée. Forts de leur réussite aux élections européennes (16,17 % des voix dans les Bouches-du-Rhône, soit le double de 2004), les élus marseillais se disent prêts à affronter les régionales de 2010... seuls. « En région Paca, il n'y aura pas d'alliance avec la gauche, quelle qu'elle soit, affirme Sébastien Barles, porte-parole du groupe Vert au conseil municipal. Néanmoins, nous ne fermons la porte à personne. Si des politiques de gauche veulent se rallier à nous, nous les accueillerons, mais en tant que personnalité individuelle et non en tant que membre d'un parti. » Une position qui suit la ligne définie par les instances nationales.

A court terme, Sébastien Barles promet la création de Marseille Ecologie, pendant local du mouvement Europe Ecologie, et d'une agence locale de l'énergie, la première de la région, spécialisée dans le logement. « Dans les quartiers nord et à la Joliette, beaucoup d'immeubles ont été bâtis avant 1970 et n'ont donc pas de réglementation thermique, explique l'élu. Il est urgent de les mettre aux normes. Les fonds sont débloqués, il suffit de se lancer. »

Concernant les candidats pour les prochaines élections, aucune décision n'a encore été prise. Fin du suspense lors d'une assemblée générale, le 18 octobre, lors de laquelle les listes devront être établies. W

Carole Vinco