« Plus de solidarité et d'équité »

— 

Nous souhaitons un retour aux préoccupations et aux attentes

quotidiennes des Aixois, notamment sur la gestion locative, l'aménagement extérieur des quartiers, la propreté urbaine et les conditions de déplacements. Nous proposons notamment la gratuité des transports urbains et scolaires pendant 18 mois, soit un coût de 4 millions d'euros pour la ville.

La municipalité ancienne n'a pas fait son boulot et la crise a aggravé la situation : à Aix, il y a une fracture sociale importante. On n'est pas traité pareil selon l'endroit où l'on vit dans la ville. Il faut instaurer plus de solidarité et d'équité. Nous voulons davantage de démocratie, de dialogue et de concertation dans la vie des Aixois. W