port tranquille à Fos, inquiet à Marseille

Frédéric Legrand

— 

Le terminal conteneurs de Marseille,à nouveau perturbé par une grève tournante.
Le terminal conteneurs de Marseille,à nouveau perturbé par une grève tournante. — S. PAGANO / REPORTAGES / 20 MINUtes

Le grand port maritime (GPM) de Marseille-Fos a trouvé un accord avec des opérateurs privés sur quatre de ses terminaux pour leur transférer ses agents publics de manutention dans le cadre de la réforme des ports, a annoncé hier sa direction.

« Les projets d'accord doivent maintenant être examinés par une commission nationale indépendante », explique Jean-Claude Terrier, président du directoire du port. Celle-ci devrait rendre son avis fin septembre. Ces projets concerneraient les terminaux publics conteneurs, céréalier et minéralier de Fos, ainsi que le terminal conteneurs de Marseille. Treize des seize portiques (grues qui enjambent les quais et permettent de décharger les navires) seraient vendus au privé. Près de 200 agents seraient concernés, entre le pilotage des portiques et leur maintenance, sur les quatre terminaux. « Les projets d'accord prévoient un nombre minimum de personnel à transférer, souligne Jean-Claude Terrier. Le nombre définitif sera négocié après l'avis de la commission nationale. » Pour le moment, les projets d'accord « n'ont pas suscité de problème majeur pour les terminaux de Fos », estime Patrick Daher, président du conseil de surveillance du GPM. En revanche, à Marseille, le terminal conteneurs est à nouveau fortement perturbé depuis quinze jours par une grève tournante. La CGT, majoritaire sur le port, estime notamment que l'opérateur privé Intramar n'apporte pas assez de garanties sur les trafics. Pour trouver un consensus, le GPM a proposé d'entrer au capital d'Intramar, « pour être associé aux décisions stratégiques » de l'entreprise. La CGT n'a pas encore répondu à cette proposition, selon la direction du port. W