En douze ans, l'OM n'a jamais trouvé le chemin de l'Olympe sportif

— 

Depuis 1996, l'OM a connu douze entraîneurs, quatre présidents et un seul titre, en Intertoto. Le bilan du club sous l'ère Louis-Dreyfus semble inversement proportionnel aux 210 millions d'euros qu'il a investis dans le club.

Les débuts sont pourtant prometteurs : en 1999, deux et ans et demi après son rachat, l'OM atteint la finale de la Coupe de l'UEFA contre Parme (0-3). La même année, le club a l'opportunité de remporter la Ligue 1, mais une victoire de Bordeaux contre le PSG, dans les dernières minutes de la dernière journée, le prive du titre. Marseille fait ensuite le yo-yo entre bas et milieu du tableau, jusqu'en 2003 où il finit troisième. Grand retour en Ligue des champions, le temps de se faire étriller par le Real Madrid (4-2). L'OM bascule en UEFA et fait un beau parcours, mais échoue encore en finale en 2004, contre Valence (0-2). L'intersaison est l'occasion d'aller se roder en Coupe Intertoto. Les Olympiens s'imposent dans ce championnat européen mineur en atomisant La Corogne (5-1), seul titre de l'OM époque RLD. Pour l'occasion, l'actionnaire descend sur la pelouse pour danser avec ses joueurs. Grisé par la victoire, le club entame son ascension vers le podium de L1. Septième en 2004, cinquième les deux années suivantes, il accroche la deuxième place en 2007. Marseille manque cependant de constance, ne gagnant pas les matchs « faciles » à domicile contre le bas du tableau. Ça ne va pas mieux en Coupe de France : battu en finale deux fois de suite en 2006 et 2007, Marseille est humilié en 2008 par Carquefou (CFA2). L'UEFA ne sourit plus à l'OM, sorti l'an dernier en quart de finale par le Chakhtior Donetsk (Ukraine). L'arrivée d'Eric Gerets en 2007 marque cependant un tournant, avec un coup d'éclat d'entrée : l'OM devient le seul club français à avoir gagné à Anfiel Road contre Liverpool (0-1). Le Belge fait émerger une équipe, qui attaque et défend en bloc. Les Olympiens prennent en 2009 la tête de la L1, mais se font encore une fois coiffer au poteau par les Girondins. En 2008 et 2009, le Standard de Liège, l'autre club de RLD depuis 1998, a, lui, remporté le championnat de Belgique. W

F. L.