Les syndicats peinent à mobiliser leurs troupes

— 

M. GANGNE / AFP

Six journées d'action en six mois... La mobilisation syndicale commence à faire flop. Mille personnes selon la police, 3 000 selon les organisateurs

(contre 8 500 à 35 000 le 1er mai) ont défilé samedi dans les rues de Marseille pour l'emploi, le pouvoir d'achat et les services publics. Le cortège était composé notamment de salariés du public (PTT, cheminots) et de retraités. Lancée par une intersyndicale CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, FSU, Solidaires et Unsa, la manifestation ne comptait pas dans ses rangs Force ouvrière, comme pour le 1er mai. W