La gare finie, la bataille continue

Carole Hoareau

— 

L'esplanade de la gare Saint-Charles est terminée, après dix ans de travaux.
L'esplanade de la gare Saint-Charles est terminée, après dix ans de travaux. — P. MARSAUT / REPORTAGES / 20 MINutes

Une inauguration sur fond de marteaux-piqueurs. Hier, la fin

des travaux des abords de la gare Saint-Charles (1er) était célébrée en grande pompe. Au total, plus de 5 000 m² d'espaces publics et piétons, une centaine d'arbres, des fontaines et des pistes cyclables. Mais si le chantier de la gare, entamé il y a plus de dix ans, est enfin achevé, le projet global de rénovation de la ZAC Saint-Charles-Porte d'Aix, lui, est encore en cours. Les Marseillais devront encore attendre pour découvrir le nouveau visage du quartier. « Ce sont 500 ha de ville dans la ville que nous reconstruisons », rappelle Guy Teissier (UMP), le président d'Euroméditerranée.

L'un des chantiers les plus importants, qui n'en est encore qu'à ses balbutiements, est celui de l'autoroute A 7 et du quartier de la porte d'Aix. Spécialité locale, Marseille est l'une des seules villes à avoir une autoroute qui débouche sur son centre. « Nous devrions y remédier à partir de l'automne », avance Lisette Narducci (PS), vice-présidente du conseil général des Bouches-du-Rhône et maire des 2e et 3e arrondissements. Le projet de réaménagement prévoit en effet une coupure, au niveau du boulevard Leclerc, qui favoriserait une meilleure répartition du flux de véhicules dans les différents quartiers de la ville. L'espace libéré, près d'un hectare, permettrait de créer de nouveaux espaces verts, logements, commerces et parkings. Une réunion publique de concertation est prévue, le 2 juillet, pour soumettre des pistes aux habitants. Ceux-ci « doivent être pleinement associés au projet », assure Guy Teissier. W