Le var piste l'anémie équine

Frédéric Legrand

— 

Les services vétérinaires du Var devraient recevoir cette semaine les derniers résultats d'analyse de vingt-trois centres équestres ou box de particuliers, placés sous surveillance après la découverte dans le département d'un cas d'anémie équine. La maladie, non transmissible à l'homme, se traduit chez le cheval par une fatigue généralisée, un amaigrissement, parfois des oedèmes sur les membres et des désordres du foie. Incurable, elle nécessite l'euthanasie immédiate du cheval pour éviter toute contamination.

La maladie a été diagnostiquée début avril sur une jument du ranch Martine à Carcès, situé à une dizaine de kilomètres de Brignolles. « Nous suivons tous les chevaux qui ont été en contact avec cette jument depuis son arrivée, dans le Var et dans d'autres départements », explique Marie-Claire Marguier, directrice départementale des services vétérinaires. Une centaine de chevaux seraient actuellement concernés. Pour le ranch Martine, les résultats sont déjà tombés : onze des quarante-neuf chevaux présents sont positifs. Suite à cela, plusieurs organisateurs varois ont préféré annuler certains concours ou journée de course, anticipant une baisse de fréquentation. Actuellement, la préfecture n'a cependant pas interdit la tenue des manifestations équestres dans le Var. W