Le Haut conseil débute un tour de France express à Marseille

— 

Dans la dernière ligne droite, des visites sur le terrain. Patrick Gaubert, président du Haut Conseil à l'intégration (HCI), a entamé hier à Marseille un tour des grandes villes de France. Objectif, « rencontrer des associations sur le terrain » avant de rendre au gouvernement, mardi, son rapport sur les symboles de la République et leur rôle dans l'intégration des immigrés en France. Une vingtaine d'associations marseillaises ont été reçues par Patrick Gaubert et Myriam Salah-Eddine, ancienne adjointe au maire de Marseille et membre du HCI. « Toutes nous ont dit que la majorité des jeunes qu'elles voient se revendiquent comme français quand ils sont à l'étranger, assure-t-elle. Il ne s'agit pas de faire de l'angélisme, mais il ne faut pas non plus noircir le tableau. »

Pour Patrick Gaubert, ces rencontres « nous rappellent qu'il y a beaucoup de choses qui se passent bien, mais dont on ne parle pas ». Reconnaissant cependant « qu'il y a beaucoup de jeunes qui sont trop stigmatisés », le président du HCI propose de « reconquérir les valeurs de la République », en expliquant dès l'école ou dès l'arrivée en France le sens de symboles comme l'hymne national, le drapeau tricolore ou Marianne. Et la discrimination à l'emploi, dans les médias, les tensions avec la police ? C'était dans les rapports précédents du HCI. « Il faut voir s'ils ont été suivis d'effets », note Patrick Gaubert. Il faudrait voir, oui... W

F. L.