Châteauroux, vieux routier de la gratuité

— 

Pour leur projet, les élus d'Aubagne se sont inspirés du modèle mis en oeuvre en 2001 par la Communauté d'agglomération castelroussine (CAC), dans l'Indre. Effet immédiat : dès la première année, la fréquentation des bus, jusqu'alors en berne, a progressé de 122 % et n'a cessé d'augmenter. « Un tel succès nous a surpris, reconnaît Stéphane Raveau, des services techniques de la CAC. Aujourd'hui, les gens ne se posent plus de question : une averse, et ils montent dans le bus. La plus grosse contrainte, c'est de dire bonjour au chauffeur ! » Hormis des petits retards et une légère hausse du vandalisme aujourd'hui réglés, l'agglo ne relève aucun point négatif. Si ce n'est l'impact très limité sur l'usage de la voiture. « On retient surtout l'effet redynamisant pour le territoire », note Stéphane Raveau. ■