Euromed s'inquiète du calendrier du Mucem

Frédéric Legrand

— 

L'argent est là, les entreprises sont prêtes. « Mais, comme soeur Anne, on ne voit toujours rien venir. » Guy Teissier, président (UMP) de l'établissement public d'aménagement Euroméditerranée, s'est dit inquiet, hier, des retards pris dans le lancement des travaux du Musée des civilisations d'Europe et de la Méditerranée (Mucem).

En début d'année, la ministre de la Culture, Christine Albanel, estimait donner le premier coup de pioche « en juin ». L'architecte du Mucem tablait plutôt sur début 2010. Or, rappelle Guy Teissier, le temps presse dans la perspective de Marseille-Provence 2013, capitale européenne de la culture : « Nous commençons à être inquiets. Il faut que les travaux soient terminés mi-2012, car le musée aura besoin de temps ensuite pour se mettre en route. »

Le dossier du Mucem devait être évoqué hier, lors du conseil d'administration d'Euroméditerranée. Le conseil devait également examiner l'orientation de l'établissement public pour sa troisième phase, prévue jusqu'en 2012, et son extension au Nord vers les 15e et 16e arrondissements. « Il faut changer d'idéologie en créant des espaces verts et des équipements pour les jeunes, afin que les quartiers ne soient plus vides après la sortie des bureaux », estime Guy Teissier. Euromed devait notamment adopter hier un « plan oxygène » pour créer plus de 16 hectares d'espaces verts sur l'extension d'Euromed, en plus des 2,5 hectares prévus dans le périmètre du bas, autour de la Joliette. Ces nouvelles orientations et leur application devraient être débattues avec la population lors « d'Etats généraux» , a réaffirmé hier Guy Teissier. ■F. L.