la manif tombe à l'eau

— 

Bottes en caoutchouc et imperméables étaient plutôt à propos, hier, pour le défilé organisé par les enseignants-chercheurs. C'est sous la pluie, surfant sur le thème du « poisson d'avril », qu'ils entamaient leur huitième semaine de mobilisation. Parmi ces quelque 500 « raie-voltés », certains admettaient qu'il y avait un risque de dispersion avec la multiplication des manifestations, alors que d'autres restaient déterminés à ne pas céder, estimant que l'entrée en vigueur de la LRU (loi relative aux libertés et responsabilités des universités) marquerait le début de plusieurs années de galère. ■C. H.