Marseille : « Il faut clairement prioriser les transports vers les quartiers Nord », réclament nos internautes

DEPLACEMENT Alors que le débat entre la métropole et la ville fait rage, « 20 Minutes » a demandé à ses lecteurs, usagers réguliers des transports en commun, leurs avis sur les chantiers prioritaires

Mathilde Ceilles
— 
Illustration du tramway à Marseille
Illustration du tramway à Marseille — Daniel Cole / AP / SIPA
  • L’usage de l’aide financière du gouvernement pour développer les transports en commun à Marseille fait l’objet de débat entre la métropole et la mairie.
  • Interrogés, de nombreux lecteurs de 20 Minutes réclament un développement prioritaire des transports en commun dans les quartiers Nord.

Au début du mois, l’Assemblée nationale a voté pas moins de 32 millions d’euros de crédits pour développer les transports en commun à Marseille, dans le cadre du plan annoncé par le président de la République Emmanuel Macron pour redresser la deuxième ville de France. La manne financière désormais disponible, se pose aujourd'hui la question : que faire de ce pactole ? Par quoi commencer ? L’amendement précise que cet argent servira à développer des « projets d’infrastructures de  transports collectifs du quotidien prioritaires pour la métropole Aix-Marseille Provence ».

Sitôt votée, le maire de Marseille avait demandé à « voir rapidement lancé le chantier du tramway de la Belle-de-Mai », un quartier populaire proche du centre-ville de Marseille, « qui devra se poursuivre au moins jusqu’au Merlan », un autre quartier populaire et déshérité dans le nord de la ville. Un calendrier qui n’est pas celui de la métropole, qui entend entamer les travaux dans les quartiers Sud de la ville, avant de s’attaquer au projet de tramway vers les Catalans, et la plage.

« Je fais la moitié du parcours à pied car il n’y a pas assez de bus »

Et qu’en pensent les usagers ? Interrogés, nos lecteurs semblent massivement réclamer un développement urgent des transports dans le Nord de la ville. « Il faut clairement prioriser les transports vers les quartiers Nord, tempête Saïd. Le simple fait de poser la question est une aberration. » « Je suis de La Rose, rapporte Denise. Pour aller à Grand-Littoral, il faut 1 h 30 en bus et métro ! » « Je travaille à Grand-Littoral et je suis en transport en commun, expose Nadia. Je finis tous les soirs à 20h30. J’habite à l’autre bout de Marseille. Je rentre chez moi vers 22 h 30 et je fais la moitié du parcours à pied car il n’y a pas assez de bus qui mènent vers le métro. » « Comment ne pas prendre en compte la desserte du plus grand hôpital de la région, l’hôpital Nord, comme la priorité des priorités ? », s’interroge de son côté Jean-Paul.

« Le secteur urgent et prioritaire doit être celui de la Belle de Mai, fulmine Djamila.
Ce tramway est attendu depuis plus de quinze ans déjà. Ce secteur est très mal desservi. La population est la plus pauvre de France. Le développement doit voir le jour prioritairement là où il n’y a ni bus ni métro et là où la population est la plus nombreuse et la plus défavorisée. »

Une position que partagent même des habitants… des quartiers Sud. « J’habite dans le neuvième et je suis contre le fait de prolonger le tramway vers la Gaye et la Rouvière, affirme Marie. La priorité, c’est de désenclaver les quartiers Nord et de faire en premier un tramway ou un métro pour cette population trop longtemps oubliée. Il faut arrêter de privilégier les quartiers Sud. »

« Une meilleure desserte vers la mer »

Une position pas partagée par tous. Certains internautes habitant dans les quartiers Sud, ou du moins près du littoral, assurent qu’ils ne sont pas forcément les mieux lotis en matière de desserte en transports en commun. « J’habite dans le neuvième, dans le quartier du Cabot, rapporte Anne. Impossible aller vers Bonneveine ou le parc Borély sans faire un long périple en changeant deux fois de bus. Je souhaiterais une meilleure desserte vers la mer. »

« Il suffit de suivre le programme prévu de longue date, martèle Brigitte. Les quartiers Nord ne sont pas les seuls en difficulté à Marseille ! Pourquoi ces propos des politiques malveillants sur les quartiers Sud ? Je trouve cela déplacé. Stop au favoritisme des quartiers Nord de la nouvelle municipalité ! »

«C’est de métro dont Marseille a besoin, pas de tramway»

« Mon quartier, c’est les Catalans, confie Nathalie. Certes, la journée, le secteur est très bien desservi par nombre de lignes de bus. Mais arrivé 20 h 30 : plus rien. Mon fils fait du sport, et pour rentrer le soir, c’est la galère ! Une ligne comme le tram qui finit bien plus tard serait l’idéal. »

En somme, dans une ville où le réseau de transports en commun a des airs de peau de chagrin, tout semble prioritaire… y compris aux yeux des Marseillais. « Il est évident que les quartiers Nord et les quartiers Sud doivent être prioritaires, synthétise Nicolas. Les quartiers Nord parce qu’ils accusent un retard énorme. Les quartiers Sud, quant à eux, ont vu fleurir les constructions neuves sans que la voirie et les transports en commun ne soient redimensionnés en proportion. Les Catalans sont très bien desservis et la rénovation de la place du 4-Septembre est très récente. Mais les politiques aimant ce qui brille, je vous laisse deviner le choix qui l’emportera… Enfin, c’est de métro dont Marseille a besoin, pas de tramway. »

En préambule du conseil de la métropole vendredi, sa présidente LR, Martine Vassal, a annoncé qu’elle s’exprimerait cette semaine pour « dévoiler les avancées du plan d’investissement pour les transports. »