Marseille : Kévin Quintin devient le premier athlète à parcourir un marathon en roller au célèbre bowl

TOUT ROULE Ce jeudi, le célèbre skatepark de Marseille a été le théâtre d’un défi sportif inédit : celui d’un marathon en roller, une première mondiale réussie par Kévin Quintin

Mathilde Ceilles
— 
Le Marseillais Kévin Quintin est une pointure en roller
Le Marseillais Kévin Quintin est une pointure en roller — Toto Ghali
  • Ce jeudi, le Marseillais Kévin Quintin s’est lancé un défi : celui de boucler un marathon en roller en moins de deux heures sur le célèbre bowl de Marseille.
  • Cet exploit, une première mondiale, est une manière pour Kévin Quintin de fêter les trente ans du mythique skatepark de la cité phocéenne.
  • Il vise également à récolter des fonds pour les enfants atteints de cancer.

EDIT du 23 septembre: Kévin Quintin a réussi ce jeudi son exploit sportif, en bouclant ce marathon à roller en une heure et 49 minutes. 

L’idée de faire des tours et encore des tours, pendant des heures, a bizarrement germé dans la tête de Kévin Quintin alors que le Marseillais… tournait littéralement en rond, lors du premier confinement. Celui qui est connu pour être une pointure du roller ​marseillais se retrouve alors privé de sa passion et de son métier. « Je devais rester sur place, se souvient-il. Et puis un jour du coup j’ai fait un double marathon en roller sur mon parking. »

Ce qui relève d’abord de la boutade entre potes va pourtant bel et bien être tenté ce jeudi par l’athlète multimédaillé. A 10 heures du matin, Kévin Quintin se lance le défi de réaliser pas moins de 176 tours du Bowl en un peu moins de deux heures, afin de parcourir à rollers l’équivalent de 42,195 kilomètres dans ce mythique skatepark situé au sud de la cité phocéenne. « Ce qui m’intéressait, c’était de pousser les limites, de voir jusqu’ou j’étais capable d’aller », confie Kévin Quintin dans un sourire.

« Une impression de tourner en rond »

Un premier double marathon, réalisé en 2019 sur roller et à pied à Berlin, avec au bout une jolie seconde place avait également rassuré l’athlète sur ses capacités sportives, notamment son endurance. « Mais là, refaire un même circuit dans le Bowl, ça n’a rien à avoir avec un marathon tout droit, souffle le Marseillais. Tu as les jambes qui chauffent, jusqu’à bloquer le mouvement ! »

Pour l’occasion, Kévin Quintin a suivi un entraînement spécifique, à base de course à pied et de longues sessions de 25 kilomètres de roller dans le Bowl. « C’est long, c’est dur, confie le Marseillais sans détour. Au bout d’un moment, ça commencer à tirer. Il y a un peu de lassitude, une impression de tourner en rond. Mais une fois dedans, tu te mets dans ta bulle. »

Trente ans du Bowl

Kévin Quintin pourra aussi compter sur le soutien de dix lièvres qui vont se relayer pour l’accompagner dans son défi sportif, en l’aidant notamment à garder une vitesse constante. Et pour le dernier tour, s’il y parvient, Kévin Quintin aimerait… souffler les bougies sur un gâteau. L’évènement est en effet organisé alors que le célèbre skatepark de Marseille, privatisé pour l’occasion sur accord de la mairie en raison des restrictions sanitaires, fête sa trentième année d’existence. « Ce lieu mythique mérite un hommage », lance Kévin Quintin.

L’événement sera retransmis en direct sur différentes plateformes dont Twitch. « Mais je n’ai jamais fait un marathon entier dans le Bowl, confie sans détour Kévin Quintin. Je ne sais même pas si je vais réussir. » Un échec qui serait tout relatif car, quel que soit le résultat, Kévin Quintin aura déjà quelque part gagné. Pour ce « 42k Marseille Bowl Challenge », l’association Point13 organise en effet une loterie avec ses partenaires dans l’espoir d’améliorer les conditions de vie des enfants atteints d’un cancer et de leur famille.