Les salariés de l'UNM investissent les locaux du port

— 

Des incidents violents ont eu lieu hier matin au siège du port de Marseille, des salariés de l'UNM, placée en liquidation, s'en prenant à des responsables du port et aux locaux. Selon la direction du port, une cinquantaine de salariés sont entrés vers 10 h au siège du port et provoqué de violents incidents : « agression du directeur général adjoint, portes enfoncées, tableaux arrachés des murs, fumigènes dans les couloirs, meubles renversés portes vitrées brisées ». « Ils ont jeté des caisses de sardines et d'oursins au visage du directeur général adjoint, dont les lunettes ont été cassées », a précisé une porte-parole. La direction a annoncé hier son intention de porter plainte. Le ministère des Transports a condamné pour sa part « une agression inacceptable ». « Il y a eu un mouvement de colère, estime Patrick Castello (CGT). Les gens voient qu'on les qualifie d'anarcho-syndicalistes des années 20, en même temps, ils apprennent que les licenciements sont en route. A un moment donné, la colère déborde. » ■