Vols sur un ferry en réparation

— 

Le car-ferry Corse, en réparation dans le port de Marseille, a été victime d'un acte de malveillance qui l'empêche de reprendre la mer, a-t-on appris hier de source proche de l'enquête et auprès de la direction du port. Le navire, propriété de la SNCM, était amarré au sec dans la forme 4, à Arenc (3e), un bassin de radoub spécialisé dans la réparation navale de grande plaisance.

Dans la nuit de mercredi à jeudi, plusieurs individus se sont introduits sur le bateau et ont démonté, puis dérobé, les bouchons de ses ballasts (lests remplis d'eau de mer). L'opération empêche la mise sous eau du bassin de radoub, sous peine d'inonder le fond du navire. Une enquête préliminaire a été ouverte, hier, par le parquet de Marseille, et confiée à la sûreté départementale. Au vu de la difficulté technique de l'opération de démontage, les investigations s'orientent vers des professionnels de la réparation navale, indiquait-on hier de source proche de l'enquête. ■ Omar Charif et Frédéric Legrand