Cinq Postes supprimés à Arkema

— 

Le comité d'entreprise (CE) d'Arkema a confirmé hier la suppression de cinq des dix postes du service achat de l'usine de Lavera, a-t-on appris auprès de la CGT. « Une personne en CDD n'est pas renouvelée, trois sont renvoyées à leur employeur d'origine, Naphtachimie, et une autre devrait être mutée », détaille Eric Clément, secrétaire général CGT pour la pétrochimie à Lavera.

Après ce plan social sur la partie achat, le syndicat s'inquiète de réductions de postes sur la partie production. « L'usine de Saint-Auban [Alpes-de-Haute-Provence] disparaît petit à petit. Et certains procédés utilisés à Arkema Lavera doivent être abandonnés d'ici à 2020, à la demande de l'Europe, souligne Eric Clément. On ne sait pas encore si l'entreprise va investir pour modifier les installations. » A Naphtachimie, « où sont annoncés 12 % d'économie d'ici à 2011 », la situation est aussi tendue. La CGT a appelé hier à manifester avec l'ensemble des salariés le 19 mars « pour défendre l'emploi industriel ». ■ F. L.