Marseille : On sait enfin ce qu'il y avait dans le cube noir de l'Escale Borély

SURPRISE Un concessionnaire souhaitait attirer l’attention sur une nouvelle voiture et l’avait cachée dans un cube noir à Marseille

F.M.

— 

Le "cube noir" de l'Escale Borély contenait un... véhicule à Marseille.
Le "cube noir" de l'Escale Borély contenait un... véhicule à Marseille. — F.M.

Le suspens a pris fin. Le « eqube » – qui était en fait un parallélépipède rectangle noir – trônait au rond-point de l’Escale Borély, à Marseille, à proximité de la grande roue depuis deux semaines déjà, attirant l’attention des passants comme de la presse. En fait, c’était une opération publicitaire : à l’intérieur de la boîte se trouvait… une voiture. Petite déception pour les uns de ne pas trouver quelque chose de plus surprenant dans cet intrigant cube noir.

« Nous avons pensé cet événement pour nous adapter à la crise sanitaire. A l’origine, le véhicule devait être présenté en vitrine, comme dans un magasin, pour être vue par les automobilistes, explique Tania Amain, responsable marketing chez le concessionnaire de Willermin, à l’origine de cette opération de com'. Comme les mesures sanitaires ont été allégées, nous avons retiré les vitres pour que le véhicule soit accessible. »

Dans le cube, trônait le nouveau SUV Mercedes EQA 100 % électrique dont l’autonomie atteint 400 à 450 km. Si le cube était visible par tous, la voiture ne l’est pas avec un prix de base à 45.000 euros et une toutes options à 60.000 euros.